Et si je me passais de lessive ?

Pour avancer dans ma démarche minimaliste et zéro déchet, j’aime bien m’interroger sur l’utilité d’un tel ou tel objet, me rendre compte par moi-même si son utilisation apporte vraiment un plus.

J’étais tombé une fois par hasard sur un reportage «youtube» où quelqu’un expliquait qu’avec une boule qu’il mettait dans le tambour du lave linge il n’utilisait plus de lessive. J’avais trouvé l’idée intéressante, et me suis demandée si la seule action mécanique de mon lave linge pouvait suffire à laver le linge sans lessive.

Ça tombait bien car mon bidon de lessive était presque vide, et même si j’achetais de la lessive en vrac je me posais la question de son utilité sachant que si je ne traitais pas certaines tâches avant elles ne partaient pas au lavage.

J’ai donc lancé une machine sans lessive en me disant que je verrai bien et j’ajusterai le coup au cas où le linge sortirai sale. Le souci avec ce genre d’expérience, c’est que parfois on est tellement conditionné par la société de consommation (moi la première) qu’on a du mal à s’imaginer pouvoir se passer de lessive. Après ma machine le résultat était sans appel, je n’ai vu aucune différence par rapport à avant quand j’utilisais de la lessive et honnêtement 6 mois après avoir arrêté la lessive je ne vois toujours aucune différence.

Cette expérience est assez déroutante j’en convient 🙂

Mais alors me direz vous est-ce que je n’utilise rien sur mon linge ? Oui et Non. Je vais vous expliquer ma méthode :

Il s’agit d’abord d’une question de température. Dans les médias et sur internet on nous rabâche les oreilles à longueur de journée qu’il faut laver à basse température, que ça use moins d’énergie (c’est vrai) donc que c’est meilleur pour la planète (lisez la suite et vous verrez que ça se discute). Ok, mais à basse température les bactéries, virus, moisissures, acariens ne sont pas détruits.

J’en ai fait l’expérience il y a quelques années j’ai eu des problèmes d’humidité dans ma cave et des odeurs de moisi sur certains vêtements, odeurs impossibles à faire partir avec la lessive normale à 40°C, j’ai du acheter un désinfectants pour le linge que je soupçonné fortement d’être mauvais pour la planète, acheté bien sûr en dernier recours après que le vinaigre blanc et moultes huiles essentielles se soient avérées inefficaces.

Seulement voila à 60°C plus d’odeurs de moisi. Si on regarde en détails pour éliminer les virus (grippe…), bactéries, acariens, mauvaises odeurs (dues aux bactéries) et aider à décoller certaines tâches tenaces la température de lavage conseillée est de minimum 60°C.

Donc avec un lavage à 60°C, aucun risque que votre linge sente mauvais ou que vos sous vêtements ne soient pas totalement désinfectés, et ce sans utilisation de lessive. De plus la température aide à la dissolution de tâches grasses, c’est comme pour la vaisselle, l’eau chaude dégraisse mieux.

Alors c’est vrai que sur les étiquettes des vêtements la température de lavage conseillé est de 30°C, mais je passe tout le linge en coton ou à majorité coton, lin, chanvre à 60°C, cela veut dire les draps, les vêtements des enfants, les sous vêtements, t shirts… et aucune mauvaise surprise à déplorer.

Je prélave quelques tâches avant au savon de marseille, comme les tâches d’herbe, de sang, de fruits rouges qui de toute façon ne partiraient pas sinon sans détachant. Mais tout ce qui est tâches organiques, genre sur les mouchoirs en tissus, il ne faut rien faire, elles partent toutes seules en machine.

Certains pourront toujours argumenter que laver à haute température consomme plus d’électricité, oui c’est vrai mais d’un autre coté avec toute l’économie de produits que je fais, c’est moins de pollution (eaux usés, transport de la lessive, fabrication de matières premières…) et je fais une lessive de 9kg par semaine pour une famille de 4 personnes, donc je ne le ressens pas sur la facture.

Pour le linge blanc par contre je rajoute seulement du percarbonate de soude, histoire d’éviter le grisaillement.

Et, pour tout ce qui est linge délicat et synthétiques, c’est un peu différent. Le fait est que j’en ai très peu, car d’une part je privilégie l’achat de fibres naturelles et de l’autre part ayant une garde robe minimaliste je n’ai pas beaucoup de vêtements. De plus cela concerne principalement mes affaires plus que celles de enfants ou de mon chéri, alors il m’arrive souvent de laver mes blouses à la main au savon de Marseille, car je ne me vois pas lancer la machine de 9kg pour une blouse, si j’en ai plus, bien sur je lance le programme synthétiques 60°C mais c’est hyper rare.

A haute température, les tissus synthétiques se dégradent plus vite et rejettent des microparticules de plastiques (c’est pour ça que j’évite d’en avoir) mais parfois en cas de force majeure, je pense particulièrement aux fois où les enfants laissent traîner leur serviette de piscine en microfibre dehors par terre et que le chat vient y mettre la souris qu’il a tué ou le lézard au choix, où qu’un rat effrayé (mon chat est du genre féroce) vienne comme par hasard se cacher en dessous, j’hésite pas, je lave à 60°C. Enfin bref, les propriétaires de chats se reconnaîtront 🙂

Si vous avez apprécié, abonnez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s