Faire le tri dans ses vêtements: par où commencer?

Dans la majorité des cas, nous possédons toutes une penderie bien garnie, et nous en utilisons seulement une petite partie, en moyenne 20%. Du coup les 80% restants prennent littéralement la poussière et de la place de stockage.

Le pire dans tout ça, c’est qu’on fait continuellement du shopping car on a le sentiment de rien avoir à se mettre!!! Et c’est pas totalement faux, car des habits qu’on n’apprécie pas vraiment ou qu’on n’aime pas porter au final c’est comme si ils n’étaient pas là .

Une garde robe idéale, dans laquelle on porte régulièrement toutes ses pièces, où la plus part des vêtements sont assortis ensemble et vont parfaitement à notre morphologie et à notre teint on en rêve toutes (moi c’est mon cas), je vais vous livrer mes astuces pour s’en rapprocher le plus possible.

1-Définir son style

Ce n’est pas si compliqué que ça, au contraire on connaît toutes ce qu’on aime même si parfois on a du mal à le réaliser. Comment? C’est facile, ce qu’on aime c’est ce qu’on achète et plus on aime plus on achète… vous me suivez, donc il y a fort à parier que si vous avez beaucoup de pièces imprimé léopard c’est que vous aimez le léopard 🙂 (vous l’avez compris moi j’ADORE le léopard!). Le but est de trier sa garde robe par type de pièces (jean, chemisier…) ou par couleur, imprimé… à vous de vous laisser inspirer. Faites comme vous le sentez sans trop réfléchir, ce n’en sera que plus vrai. Attention il faut sortir toute sa garde robe pour que l’exercice soit probant. Vous devriez vous retrouver avec 3 où 4 tas principaux. Il s’agit la de vos préférences, on va laisser ces tas de coté pour après et s’attaquer aux pièces restantes.

2-Être honnête avec soi-même

Maintenant il s’agit de regarder les tas isolés et se poser quelques questions simples:

-L’étiquette est-elle encore présente sur l’article? Si oui ne cherchez pas plus loin, vous ne porterez sans doute jamais. Si c’est encore possible rendez le au magasin ou revendez-le.

– Combien de fois l’ai-je porté? Si vous n’arrivez plus à vous souvenir, si ça se compte sur les doigt d’une main, ou si cela fait plus de quelques années, séparez vous-en. Il est fort à parier que vous ne le regretterez pas.

– Suis-je à l’aise dedans? Je ne sais pas vous mais il m’est arrivée plusieurs fois d’acheter des habits dans lesquels je n’était pas du tout à l’aise, soit je me sentais saucissonné, soit je n’était pas tout à fait libre de mes mouvements et honnêtement je déteste ça. Ou encore un autre cas, un vêtement en synthétique ou on transpire énormément, c’est pas terrible pour sortir! Donc la pareil, pas de pitié on remet en vente.

– Me plais-t-il encore? C’est pas la même chose de voir un article en vitrine et de le revoir chez soi. Il se peut que le charme ait disparu, ou qu’on ai fait du shopping un jour de déprime et qu’on avait la tête ailleurs. Il ne faut pas se culpabiliser, ça arrive a tout le monde! Dans ce cas pareil, on revend.

– Est-il encore à ma taille? Soyez honnête avec vous même , ça ne sert a rien à rien de garder des vêtements au cas où on maigrirait , leur vue est plus frustrante qu’autre chose.

Normalement à cette étape votre armoire devrai un peu plus respirer, et votre porte feuille se remplir par les ventes que vous avez faites.

3-Mieux définir ses besoins

Cette étape est importante car elle va nous permettre de réduire le nombre de vêtements qui rentrent. Il y a une règle que j’aime bien suivre dans le minimalisme c’est un qui rentre, un qui sort. Mais je trouve que elle est valable uniquement pour les gardes robes très peu encombrés. Si vous avez encore beaucoup de vêtements c’est pas la peine de remplacer ceux qui ne sont plus réparables. Je m’explique si vous avez cinquante chemisiers blancs, si un «rend l’âme» vous avez assez de stock pour tenir.

De plus lors de vos virés shopping vous pourrez vous dire que vous en avez cinquante comme celui-là qui attendent dans le placard, donc ce n’est pas la peine d’en racheter un autre.

Voilà vous êtes parés, pour réduire votre garde robe et éviter les shoppings intempestifs. Je n’ai volontairement pas donné de listes de vêtements à avoir, car cela dépend de chacune. Il y a beaucoup de listes avec des basiques qui circulent sur le net. Par exemple, moi t je ne porte pas de jean car leur production est trop gourmande en eau et leurs teintures dégorgent bien souvent sur la peau. Chacune fait donc en fonction de ses goûts et de ses convictions.

Publié par oana_minimaliste

J’ai commencée le minimalisme peu après la naissance de mon second enfant, cela fait plus de 5 ans maintenant (le temps passe trop vite:)). Malgré une bonne organisation, je me sentais submergée par le quotidien, entre le travail et les enfants , ma vie était réglée comme du papier à musique, et le moindre petit imprévu et c’était vite la cata. J’avais besoin de me simplifier la vie, d’y voir plus clair et si en plus je pouvais faire quelques économies au passage… je me suis lancée donc a fond dans le minimalisme. Quelques temps après, principalement pour des raisons de santé je suis devenue végane, ça a été une vraie révélation et contribué non seulement a mon bien être mais aussi a me simplifier le quotidien. Je vais partager avec vous mon parcours, les trucs qui ont marché pour moi et les erreurs qui m’ont fait apprendre. Et oui le minimalisme a transformé ma vie, en mieux évidement !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :