10 Choses que je n’achète plus dans la cuisine

Le minimalisme dans la cuisine est plus aisé qu’on ne se l’imagine. Dans un premier temps j’ai réduit tous les objets à usage unique, les consommables que j’ achetais régulièrement par habitude mais qui sont facilement remplaçables par des alternatives durables, et cerise sur le gâteau j’ai fait des économies.

Voici une liste de 10 objets que j’ai rayé définitivement de ma liste de courses :

1- Éponges

J’en achetais régulièrement, elles s’usent très vite et sont de véritables nids a microbes et pourtant je les croyais indispensables …à première vue seulement…

Pour nettoyer la table et les plans de travail rien de tel qu’une microfibre, on en a tous chez soi et elles durent des années, je passe régulièrement les miennes en machine à 60° pour assurer une bonne hygiène. Pour ce qui est de la vaisselle j’ai achetée deux brosses en bois en magasin bio, une pour les casseroles et une pour les assiettes. Elles coûtent environ 2 euros l’unité et durent environ 2 ans, celle pour gratter en inox bien plus.

2-Essuie tout

Encore un soi disant indispensable de nos cuisines, qui peut être facilement remplacé par une microfibre dans la cuisine. A table j’utilise des serviettes en tissus , on peut s’ en procurer facilement au marché aux puces…moi j’ai fais les miennes à partir de nappes dont je n’avais plus l’utilité. C’est pas très compliqué à faire soi-même, un peu long c’est vrai, mais je suis une vraie fan d’upcycling 🙂

3-Papier aluminium

Pour celui ci je vous conseille de vous débarrasser tout de suite de vos stocks (il est d’ailleurs recyclable) car son utilisation peut présenter des risques pour la santé. Pourquoi ? Car l’acidité de certains aliments dissous l’aluminium, ce phénomène est d’ailleurs fortement amplifié par la chaleur…Concrètement tout ce qui est acide, le citron (dans les papillotes par exemple), la sauce tomate,les jus d’agrumes… vont dissoudre le papier aluminium et vous allez l’ingérer en même temps que votre nourriture. On soupçonne très fortement un lien entre accumulation d’aluminium dans le corps et les maladies neurodégénératives types Alzheimer et Parkinson, mais aussi avec l’autisme…je préfère ne pas prendre des risques avec ma santé.

Pour s’en passer c’est relativement simple, si vous vous en servez pour conserver ou transporter vos aliments vous pouvez utiliser des bocaux en verre (les bocaux de compote et/ou de confiture ), ou tout simplement mettre une assiette sur les casseroles avant de les mettre au frigo.

Pour les papillotes, vous pouvez soit utiliser du papier cuisson (moins pire), je déconseille absolument le silicone, trop contreversé, et pourquoi pas essayer de trouver des nouveaux modes de cuisson comme dans un cuit vapeur par exemple.

4- Vaisselle jetable

De manière générale, je ne suis pas une grande fan du jetable. Je fais régulièrement des picnics avec ma famille sans vaisselle jetable, je prévois généralement pleins de petits amuses bouches dans des bocaux en verre et des couverts protégés dans des serviettes en tissus. Il existe également des bento en inox très pratiques.

Pour les fêtes d’anniversaires des enfants j’utilise la vaisselle normale, et je n’ai pas eu de casse a ce jour. Je sais que beaucoup utilisent du plastiques pour les enfants, ce n’est non seulement pas bon pour leur santé mais cela les déresponsabilisent. Quand l’enfant sait que ça casse, il fait plus attention .

5-Sacs de congélation

Malgré les nombreuses astuces avec des sacs de congélation sur le net, je les trouve parfaitement inutiles. Je ne possède pas de congélateur bien que nous sommes une famille de 4 personnes, j’achète en fonction de mes besoins ce qui m’évite de stocker et je privilégie les produits frais.Les rares fois ou j’utilise mon petit freezer, j’y met les bananes trop mures entières, ainsi je peux faire des sorbets pour éviter le gaspillage (de plus c’est délicieux) . J’enlève la peau au dernier moment avec un couteau. Pourquoi pas utiliser des bocaux en verre, pots de confiture, des récipients en inox …pour stocker des aliments.

6- Papier Cuisson

Il est vrai qu’on peut trouver des papier cuisson non blanchis au chlore en magasin bio, mais cela reste un produit jetable. J’utilise la vieille méthode qui consiste a huiler, avec de l’huile de coco, les plats avant cuisson , cela fonctionne très bien. Même avec un cercle a tarte, on peut huiler la plaque pour éviter d’attacher. Après je dois vous faire une confession, j’ai renoncé a la pâtisserie traditionnelle pour sa version crue (je vous proposerai des recettes prochainement), il est vrai que mon four ne sert comment dire…pas du tout.

7-Liquide vaisselle

Un simple bloc de savon de Marseille fait l’affaire, pas besoin de se compliquer la vie avec des recettes. Surtout que la plus part des recettes qu’on peut trouver sur le net pour faire son liquide vaisselle contiennent de la soude, et celle ci n’est pas inoffensive (loin de la) lors de sa manipulation.

Le savon de Marseille est parfait pour la vaisselle et il est multi usage dans la cuisine. Je vous le recommande grandement.

J’ai aussi lu qu’on pouvait faire la vaisselle avec de la cendre préalablement tamisée, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer, car je n’ai pas de cheminée actuellement.

8-Nettoyant ménager

Pas besoin de produits particuliers, du vinaigre blanc, jus de citron, savon noir et du bicarbonate (pour récupérer les casseroles brûlées) font parfaitement l’affaire.

J’utilise également de la terre de diatomée pour nettoyer ma plaque de cuisson. Elle permet d’enlever les taches séchés sans faire de rayures et sans avoir besoin d’éponge grattante.

9-Eau en Bouteilles plastiques

Et si on buvait l’eau du robinet ? De nombreux débats opposent la consommation d’eau en bouteille et d’eau du robinet. Mais qu’en est il réellement ? La première étape consiste a se renseigner auprès de la mairie pour connaître la qualité de l’eau de votre ville . Il est vrai que certaines villes distribuent une eau impropre a la consommation due en partie aux fortes concentrations de pesticides, mais il y également des villes dans lesquelles l’eau est de très bonne qualité. Il faut être aussi vigilent par rapport a la vétusté des canalisations dans la maison qui peuvent contaminer l’eau.

Pour les villes ou l’eau est bonne pour la consommation mais qui a un goût de chlore plusieurs solutions s’offrent sont possibles. Remplir des carafes et les laisser reposer 24h, le goût du chlore s’élimine ou utiliser un filtre. J’ai utilisé pendant longtemps un filtre a charbon actif qui filtre le chlore et la plus part des pesticides, il a une durée de vie de 6 mois.

Je comprends que l’eau du robinet puisse faire peur, mais je me pose la question de la qualité de l’eau en bouteille plastiques, notamment concernant les molécules chimiques qui peuvent migrer du plastique a l’eau, phénomène bien évidement amplifié par la chaleur, comme par exemple lors du stockage des bouteilles, je pense notamment à des palettes de packs d’eau restant en plein soleil. De plus l’eau en bouteille peut contenir des particules de micro-plastiques , beaucoup plus que dans l’eau du robinet. Ces particules s’accumulent dans les organes, mais on ne connaît pas encore leurs effets pour la santé. Selon cette étude, les quantités de micro-plastiques seraient beaucoup plus importantes dans l’eau en bouteilles. Puis se pose la question du recyclage, a l’heure actuelle seulement 2% du plastique est recyclé…que ça.

Le plastique est un matériau complexe (il existe d’ailleurs de nombreuses variétés de plastiques) qui nécessite des nombreux adjuvants lors de sa préparation ce qui rend son recyclage difficile.

Maintenant il existe de très bonnes gourdes en inox qui permettent de transporter de l’eau, et en plus vous pouvez en trouver des isothermes, je suis fan de la mienne, très pratiques l’été pour avoir de l’eau fraiche toute la journée quand on est en vadrouille, et l’hiver vous pouvez transporter la tisane, top.

J’ai depuis peu changé mes habitudes et investi dans un distillateur d’eau, malgré les controverses qu’il y a sur le fait de boire de l’eau distillée j’en suis très satisfaite.

10-Gadgets /Appareils électroménagers miracles

Vous savez ces petits appareils qui nous font rêver en regardant les pubs, on se dit qu’on gagnerai un temps fou avec et qu’ils sont « vraiment » indispensables, comment cela se fait qu’on ne les aie pas acheté plus tôt. Honnêtement, peu de matériel me suffit a faire la cuisine, j’essaie de choisir des matériaux durables pour les garder le plus longtemps possibles. Les découpes avec un bon couteau sont beaucoup plus rapides a réaliser qu’avec je ne sais quel gadget dont les lames s’émoussent très vite (j’ai eu quelques expériences malheureuses avec des gadgets que j’avais acheté sur téléshopping, depuis je m’interdis de regarder cette émission 🙂 ) . J’ai trouvé des super astuces de chef sur you tube pour les découpes, par exemple l’oignon, il faut garder la partie avec la racine, cela permet de tenir l’oignon pendant la découpe et on la retire qu’a la fin.

Une réflexion au sujet de « 10 Choses que je n’achète plus dans la cuisine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s